Présentation de la zone Proche-Orient

Le réseau des établissements à programmes français au Liban et en zone Proche-Orient.

Le réseau des établissements à programmes français au Liban et en zone Proche-Orient est une chose assez grande pour que l’on dise sa richesse et la dette contractée à l’endroit de ceux qui ont contribué et qui contribuent à le faire rayonner.

Le réseau des établissements à programmes français de la zone Proche-Orient est constitué en cette rentrée 2015 de 43 établissements homologués par le ministère de l’Education Nationale français, dont deux en Syrie et en Jordanie. 49 sites accueillent et scolarisent près de 55 000 élèves.
 
Chaque établissement propose un enseignement en concordance avec son histoire dans la référence commune à l’homologation. Partenaires ou conventionnés avec l’AEFE, ces établissements appartiennent à des acteurs et opérateurs, associations ou fondations : Mission Laïque Française, Association Franco Libanaise pour l’Education et la Culture, Fondation Hariri, Fondation des Makassed, établissements appartenant à des Congrégations ou à des Ordres religieux ; établissements d’initiative et de propriété privées.
 
Chacun des établissements, dans l’affirmation de son identité fait vivre, avec aisance parce que porté par le souci de rigueur et d’ouverture aux autres, l’illustration de ses diversités, la complexité et la diversité du réseau.

Les élèves scolarisés dans ce réseau reçoivent un enseignement d’excellence, faisant de ces femmes et de ces hommes des êtres rompus au discernement, capable en cet art consommé de la pensée et de l’écriture, de distinguer l’essentiel du secondaire, de s’entendre   sur le sens des mots : pour approcher au plus près, dans la nuance des richesses pluriculturelles et plurilingues, les privilèges que confèrent l’éducation.

L’enseignement est un long cheminement à partir d’une exigence : faire dialoguer, par-delà le temps et parfois l’oubli, le vrai et le vraisemblable, pour appréhender le monde et les hommes lucidement, sans jamais renoncer à la passion, à découvrir, à interpréter, les permanences, les ruptures et les contradictions du monde.



Serge TILLMANN
Inspecteur d’Académie
Conseiller de Coopération adjoint
En charge de l'Enseignement Français