Le Collège Mont La Salle au cœur de l’événement !

Mardi, novembre 24, 2015 - 10:00am

Quelques salons attirent un large public. L’espace privilégié de rencontres et de dialogue autour de la culture reste incontestablement  « Le Salon du Livre Francophone de Beyrouth » !

L’AEFE  retrouve ses partenaires de longue date : La Mission laïque française et tous les établissements scolaires homologués et conventionnés. Elle dresse son stand avec la MLF et propose un programme littéraire et culturel très dense, particulièrement intéressant pour les élèves et les enseignants.

Le stand rend compte de la grande vitalité des établissements.

Nos pinsons du CE2 ont quitté la colline des pinèdes du  Collège Mont La Salle,  pour rejoindre, sur le stand, les élèves du Lycée Franco-Libanais-Verdun et écouter des présentations de chansons écrites lors de création avec Monsieur Marcel Zaragoza.

Fiers de la deuxième édition de leur ouvrage « Balades » exposé sur le stand, nos élèves de la classe de 5ème jusqu’en 1ère  passaient en cours de matinée et pendant les soirées accompagnant leurs parents pour leur montrer l’ouvrage et en découvrir d’autres réalisés par les établissements scolaires homologués et conventionnés.

Mettant en lumière les travaux  des élèves, cette exposition est un lieu d’instruction et d’exploration,  une balade incontournable, sans fin, autour de l’art et la littérature.

Au CDI du collège, le jeudi 29 et le vendredi 30 octobre, les classes de 5ème avaient rendez-vous  avec Madame Catherine Sanson Stern, auteure d’un livre documentaire, drôle et instructif à la fois : « Le développement durable à petits pas ».

Deux jours riches en débats et en ateliers d’écriture : des rédactions d’articles de presse imaginant le résultat de la COP 21, la composition de Haïkus et de monologues.

Journalistes futuristes, Haïkistes, monologuistes… Deux jours se sont achevés par une table ronde de lecture des différents écrits .Des échanges  qui ont prouvé encore une fois qu’apprendre est aussi retravailler ses connaissances et se plaire même à les communiquer pour donner à tout un chacun le goût et le plaisir d’apprendre

Grand merci au Salon du livre francophone de Beyrouth qui a permis à l’AEFE et ses partenaires de réconcilier les libanais avec le livre et  provoquer sinon inculquer à nos jeunes cet amour des imprimés, ce délire de lire.

 

Dans l’espoir de faire refleurir les pépinières de la lecture, remijoter les bouillons de culture où s’attrape le virus de la page écrite, nous vous donnons rendez-vous l’année prochaine.