Inoubliable semaine de l’astronomie au CPF en avril

Vendredi, mai 11, 2018 - 2:30pm

Doressoundiram 7456 est un astéroïde qui a été découvert le 17 juillet 1982 par l'astronome américain Edward Bowell. Il présente une excentricité de 0,2994 et une inclinaison de 14,77939 par rapport à l'écliptique.

 

Grâce aux prouesses technologiques de notre temps et surtout au professionnalisme et à l'acharnement de l'équipe des sciences physiques du Collège protestant français qui compte parmi elle deux astronomes aguerris Nesrine Sayed et Philippe Rigot, nous avons pu entrer en contact avec un habitant...que dis-je un habitant, le...Président de cet astéroïde situé à des années lumières de notre planète bleue !

Et il a accepté notre invitation ….

 

Depuis quelques années déjà, l’astronomie rayonne au CPF au travers d’activités proposées dès les classes du primaire. Cette année, un invité d’exception sera le parrain d’une semaine spéciale consacrée la mère des sciences.

  

Alain DORESSOUNDIRAM est astronome à l’observatoire de Paris.Ses travaux de recherche portent notamment sur les surfaces planétaires, les petits corps du Système Solaire. C'est aussi un expert du traitement de données de masse et d'analyse statistique. Il enseigne au niveau Licence et Master, ainsi que dans la formation des enseignants. Il est responsable pour l’Observatoire de Paris du Master 2 Planétologie Ile de France et des parrainages de classes.

Il est également fortement impliqué dans les missions spatiales d’exploration du Système Solaire. Ainsi, il est co-responsable d'un instrument sur la mission BepiColombo (mission vers Mercure en 2018). Il est aussi responsable de MIOSOTYS, un instrument sol installé sur le 2,2m de l’Observatoire de Calar Alto (Espagne), Co-I sur PHEBUS (BepiColombo), EXOMARS. Il a publié plus de 90 articles scientifiques dans des revues à comité de lecture, ainsi qu’une centaine de communications dans des colloques. Il est enfin très impliqué dans les actions de diffusion de la culture scientifique et astronomique vers le jeune public (auteur de plusieurs ouvrages de vulgarisation, documentaires vidéos). Enfin, il est très engagé dans la formation des enseignants pour inspirer une nouvelle génération d’explorateurs de l’espace à travers sa participation aux parrainages de classe à l’observatoire de Paris ou dans ses actions dans le projet européen spaceawareness.

Cette semaine de l’astronomie a permis au CPF de faire découvrir ou re découvrir cette « mère des sciences » au plus grand nombre ! Des élèves de 1ère S ont monté des ateliers à destinations d’élèves du primaire pour expliquer comment la lumière des étoiles nous renseignait sur leurs compositions. Un grand planétarium a été installé en extérieur pour que les élèves de tout niveau découvrent les beautés du ciel nocturne. Un jeu )à destination des plus jeunes leur permettait de mieux utiliser l’exposition « Comètes, aux origines des systèmes planétaires » commandé pour l’occasion à l’observatoire de Paris. Alain Doressoundiram a pu partager sa passion auprès des plus jeunes en passant dans des classes du primaire dès la grande section de maternelle. Des élèves de CE1 avaient déjà préparé sa venue en amont en lui écrivant un mail de bienvenue plein de questions autour de l’Univers. Alain Doressoundiram a découvert une pièce de théâtre jouée par des élèves de CM2, parlant de voyages dans le système solaire : les élèves avaient justement préparé des questions pour mieux comprendre certains mots de cette pièce. Des élèves de 6ème ont réalisé la biographie de cet astronome dans le cadre de leur cours d’arabe. Alain Doressoundiram a pu découvrir des travaux d’élèves de 5ème dans le cadre de leur EPI sur l’impact de l’homme sur son environnement. Il a pu donner vie à une annale de brevet sur la mission Rosetta auprès des élèves de 3ème, que ce soit sur les sujets de physique ou de technologie, avec la découverte du prototype du capteur dont il est responsable et qui partir en octobre vers Mercure. Des élèves de 1ère S ont pu réaliser des interviews filmés pour mieux comprendre son métier de chercheur.  Ces élèves ont aussi pu préparer la soirée d’observation du projet IRIS qui leur permettait d’utiliser à distance un télescope situé à l’observatoire de Nice- Côte d’Azur.

La conférence grand public a été un grand succès permettant de découvrir de près les grands projets actuels d’exploration du système solaire. Un débat avec une astrophysicienne libanaise et la visite de l’observatoire de la Notre-Dame Université a permis d’échanger autour de projets en astronomie. Une conférence a aussi été donnée à la Lebanese American University permettant aux étudiants de l’université de découvrir la richesse de la recherche actuelle sur les corps au-delà de Neptune. Une belle occasion aussi pour nos élèves de découvrir l’enseignement supérieur.

 

Un immense merci a l’equipe de sciences physiques du CPF, à tous ceux qui ont contribue a rendre cette semaine aussi riche qu’inoubliable, et merci a Alain DORESSOUNDIRAM , un merci à la dimension de notre galaxie.

 

20180417_174244.jpg
image001.jpg
image003.jpg
image005.jpg
image007.jpg
img_0304.jpg
img_1287.jpg